Siem-Reap

Repères

Siem Reap est située dans le nord-ouest du Cambodge, à proximité des fameux temples d’Angkor, qui comptent parmi les merveilles du monde, et que chacun se doit d’aller voir au moins une fois dans sa vie tant l’architecture de ces édifices est originale et brille par sa magnificence longtemps cachée dans la jungle.

Ambiance

Comme souvent au Cambodge, Siem Reap fait partie de ces villes de taille moyenne entourées de campagnes où la vie est partagée entre tradition et modernisme. On peut très facilement passer de la vie urbaine au calme bucolique de la nature.

La ville a gardé un charme datant du début du XXe siècle avec quelques bâtiments et maisons de style colonial. Elle a toutefois beaucoup grossi en raison de l’affluence touristique. Tout comme à Phnom Penh l’architecture y est donc quelque peu anarchique.

Les temples d’Angkor, vestiges datant du IXe siècle font l’objet des principales visites touristiques du pays. Cela dit, impossible de visiter le site entier, plus grand que Paris !
On se contentera de privilégier les principaux édifices, tout en s’amusant à se perdre parmi les temples investis par les arbres de la jungle, jadis omniprésente. Un dépaysement très agréable.

Siem Reap est une ville vivante qui a toutes les commodités modernes, allant des bons hôtels aux restaurants et bars de toutes catégories et de tous styles.

La campagne, très belle, est l’occasion de voir la vie rurale cambodgienne de plus près à travers l’artisanat, le village flottant sur le lac Tonlé Sap ou les balades en bateau pour découvrir la faune et la flore luxuriante.

Pour en savoir plus, consultez ce lien vidéo

.

SihanoukVille

Siem-Reap

Kompong-Cham

Kompong-Thom

Phnom-Penh

Battambang

C'est par la foi que l'on peut traverser les courants. Et c'est par la sagesse que l'on obtient la pureté. Bouddha.

Ce que vous aimerez

La beauté des lieux, qui est comme nulle part ailleurs. La qualité des infrastructures hôtelières et des services.

Ce que vous pourriez ne pas aimer

Beaucoup de touristes, donc forcément une certaine perte d’authenticité, mais il suffira de se perdre dans le dédale des temples pour oublier tout cela…